Au Québec, j’ai travaillé pour une agence de webmarketing et sa compagnie soeur spécialisée dans les applications web et mobiles. Afin de se détacher  de nos concurrents, d’affirmer notre expertise et de nous positionner dans les moteurs de recherche sur des occurrences précises, nous avions mis en place une stratégie de contenu au travers un blog appelé Carrementplus.net dont j’étais le rédacteur principal. 

Pourquoi avoir crée un site à part et non un blog d’agence ? Pour ne pas laisser l’impression au lecteur qu’il se trouvait face à du contenu promotionnel, parce que nous avions deux agences (mobile et web) et pour ouvrir la porte à des rédacteurs externes. Objectif ? créer une référence Québécoise dans le domaine du marketing web et mobile.

Au bout d’un an, j’avais réussi à faire monter le blog à 15 000 visites par mois, ce qui nous avait offert une jolie visibilité et permis de passer dans divers médias comme RadioCanada ou le Journal de Québec. Certains articles avaient également positionné le site sur des termes en vogue comme « communication de crise » ou avaient été partagés sur des forums à forte audience. Nous pouvons dire que le succès était au rendez-vous. Sauf que.

Malgré mes réclamations, il a fallu presque un an et demi pour que mon agence accepte enfin de mettre de la publicité sous forme d’appels à l’action pour ses services. « Pas le temps » « pas l’envie ». Or, l’objectif de créer ce blog était notamment de diriger les lecteurs vers certains sections précises. Un article sur Google ? Un encart pour présenter notre offre de SEO. Un article sur telle ou telle application mobile ? Un encart pour présenter notre offre de développement. Etc …

Cela signifie que pendant un an et demi, nous avons produit du contenu … pour rien. Des milliers de visiteurs venaient sans vraiment faire la relation avec nos agences. Ils lisaient et repartaient sans même avoir su qu’ils nos noms. Une perte considérable de temps et donc d’argent.

Conclusion

Je sais, cela peut paraître logique, mais il est vital que le marketing de contenu réponde à des objectifs précis, il ne faut pas créer du contenu pour créer du contenu (pas seulement mettre des lolcats pour mettre des lolcats). Il faut que votre stratégie conduise vos cibles à accomplir des actions mesurables dans le temps et l’espace. Vous pourrez par la suite vous affiner en conséquence.

Dans le cadre de Carrementplus.net, nous aurions ainsi pu mesurer le nombre de clics sur nos appels à actions, déterminer combien de personnes avaient rempli le formulaire de contact ou nous avaient appelé et améliorer notre ligne éditoriale en conséquent.